Booking.com
Accueil / Gastronomie / De la Tour Eiffel à l’Art Nouveau, il n’y a qu’un plat

De la Tour Eiffel à l’Art Nouveau, il n’y a qu’un plat

Si les traits de la Dame de Fer sont rigides et puissants, ce sont des courbes harmonieuses qui caractérisent l’Art Nouveau. Chacun ses goûts, chacun ses couleurs. Mais parce qu’être gastronome c’est un art de vivre avant tout, une cuisine d’exception met tout le monde d’accord. Art nouveau et Gastronomie  deux univers que tout oppose,  mais qui ne cessent d’époustoufler.

Art nouveau et Gastronomie au Jules Verne à la Tour Effel

Restaurant le Jules Verne
Alain Ducasse souhaite que le Jules Verne « soit le plus bel endroit de Paris pour savourer le plaisir d’une cuisine française contemporaine et accessible ».

Au cœur de la Tour Eiffel, le Jules Vernes est un restaurant qui réinterprète les classiques de la gastronomie française. Situé à 125 mètres du sol, la magie opère en continu. Le décor contemporain, signé Patrick Jouin, invite au rêve et à l’évasion par son élégance. C’est tout un système de propagation de la lumière qui a été pensé afin de mettre en valeur ce haut lieu parisien. De cette façon, le regard circule et apprécie la beauté des lieux, du déjeuner au diner. La pureté des formes, des décors et des couleurs définissent aussi l’ambiance du restaurant de manière à ce que les convives s’y sentent bien. Difficile, dans ces conditions, de résister au spectacle de Paris qui s’offre à perte de vue. A contrario, il est beaucoup plus facile de succomber aux mets proposés.

La devise de la maison c’est la mise en avant du patrimoine culinaire français. Une cuisine revendiquée par le chef monégasque de renom Alain Ducasse, patron du restaurant. Avec le jeune chef Pascal Féraud, il a créé une carte sans fioriture, simple et directe. Les produits utilisés sont français, certains même sont locaux, provenant des maraîchers d’Île-de-France comme les pommes de terre ou les champignons. Profondément ancrée dans la tradition du pays, c’est avant tout une cuisine qui a su évoluer avec son époque que nous proposent les deux chefs cuisiniers.

Côte de cochon rôtie, velouté de cèpes, aile de raie à la normande, râble de lièvre truffé, langoustines, (…) La liste est longue et il n’y a que l’embarras du choix ! Les vins et spiritueux ne sont pas en reste et sont listés dans une carte qui couvre les plus beaux terroirs tels que la Bourgogne, le Rhône ou le Bordelais. Chaque semaine, une nouvelle région est invitée à faire connaître l’une de ses productions, ce qui permet au propriétaire d’avoir une carte des vins en constante évolution. La nouvelle cuvée « Champagne Alain Ducasse » en séduira plus d’un, tandis que d’autres préféreront se délecter d’un armagnac de sélection ou d’un whisky français, élevé en tonneaux à vin. Comptez environ 90 euros pour un déjeuner en semaine, 210 pour un dîner et n’oubliez pas, bien sur, de réserver à l’avance !

Plus d’information pour une expérience Art et Gastronomie, consultez  la carte du Jules Verne.

Le Maxim’s à Paris

Le restaurant Maxim’s
Lieu de légende, le Maxim’s est classé monument historique.
 

Loin d’être un simple restaurant, le Maxim’s est une véritable institution à Paris. Il fait partie de ces lieux mythiques, inaltérables que le temps a rendu incontournable. Fondé en 1893, le restaurant appartient aujourd’hui à Pierre Cardin, qui s’est attelé à transformer les trois étages de l’immeuble en musée. Ancien bistrot où les courtisanes se réunissaient à l’époque, l’établissement est habité d’une histoire qui lui est propre. Le grand couturier s’est inspiré de l’esprit du lieu mais surtout de son décor afin de faire vivre cet authentique chef-d’œuvre d’art nouveau. L’établissement a d’ailleurs été sacré monument historique. Situé entre la Place de la Concorde et la Place de la Madeleine, le Maxim’s est devenu l’endroit incontournable des nuits parisiennes.

Animations, spectacles, pièces de théâtre et même soirées karaoké prennent place au sein d’un univers où tous les angles et les lignes droites sont bannis. Ils laissent place à des formes sensuelles, qui s’enroulent et se déroulent à l’infini, entre grâce et ondulation. La faune, la flore et certainement le charme féminin ont inspiré cet endroit magique qui attise les convoitises d’artistes, de réalisateurs ou d’acteurs célèbres, comme c’était le cas du temps de Cocteau ou Proust. En cuisine, on revisite les classiques de la gastronomie française tandis qu’en salle, on offre un service de qualité irréprochable.

A la carte, les prix varient de 120 à 200 euros et il faut compter environ 95 euros pour un déjeuner. Chaque recette proposée est le résultat d’une subtile combinaison qui allie « qualité gustative, originalité des saveurs et standard de goût« . Comme par exemple la sole braisée au vermouth, les noisettes d’agneau ou encore les fraises marinées à la violette. On y retrouve aussi une très belle carte de vins et champagnes, ainsi qu’une cave à cigares qu’apprécieront les plus fins connaisseurs.

Le site officiel du Maxim’s vous offrira plus de renseignements.

 

Notre Collection d’Hôtels de Luxe

Royal Monceau Raffles Paris Viaprestige
Découvrez notre sélection Hôtel de Luxe à Paris
Réservez votre prochain séjour dans nos hôtels de charme.

 

Ne partez pas sans lire

Un restaurant étrange, une expérience unique : Ultraviolet à Shanghai

Tout droit sorti d’un mélange entre un chef français-ultra créatif et la folie de l’immensité …