Booking.com
Accueil / Moteur / Les femmes et l’automobile

Les femmes et l’automobile

Tout le monde le reconnaît, les femmes sont de plus en plus présentes dans le domaine de l’automobile. Certes, mais leur impact ne concerne pas seulement les décisions d’achat, qui incitent les grandes marques à proposer des couleurs plus acidulées, et des modèles plus pratiques ou plus respectueux de l’environnement !

Tout au long de l’histoire, les femmes se sont imposées dans l’univers très masculin de l’automobile. Que ce soit par la position sociale dont elles jouissaient, ou par leur hardiesse, elles ont su faire fi des convenances, et ont réussi à prouver leurs compétences, tant dans le milieu de la course automobile qu’en matière d’inventions. Elles ont fini par affirmer leur position à la tête des plus grands constructeurs automobiles, et ce, dès 1895 !

Les femmes, pionnières dans le domaine automobile

Depuis toujours, les femmes sont présentes dans le secteur de l’automobile. Dès ses balbutiements, elles y ont apporté de nombreuses contributions. Bertha Benz devient par exemple la première personne à conduire une cylindrée sur une longue distance, en 1888. Alors que son mari, Carl Benz, travaille à la réalisation d’un des premiers véhicules à moteur à explosion, elle monte à bord du prototype, qu’elle conduit sur quelques dizaines de kilomètres. Elle lance ainsi la machine, prouvant l’utilité d’un tel engin dans la vie de tous les jours.

Dix ans plus tard, c’est à nouveau une femme qui innove, étant la première à réussir l’examen du permis de conduire. Elle pense également à agrémenter son auto de rétroviseurs, d’essuie-glaces et d’un chauffage intérieur. Furent aussi inventés par une femme : les premiers accroche-bagages, placés à l’arrière du véhicule.

Le saviez-vous ? Découvrez une sélection des plus grands noms de l’histoire de l’automobile, grâce à cette infographie,

Les femmes et l’automobile

qui retrace de manière chronologique les événements les plus marquants, inscrivant les femmes dans le développement du moyen de transport le plus utilisé désormais. De 1888 à aujourd’hui, les plus grands noms y sont mentionnés, ainsi que les réalisations les plus marquantes.

Des “précurseuses” élitistes

Le domaine de l’automobile a été rendu accessible aux femmes, en particulier, et d’abord, grâce à ces épouses d’inventeurs. La plupart d’entre elles sont veuves, jeunes, riches et libres. Décidées à bousculer les conventions, et libérées de l’emprise maritale, elles s’octroient de nouveaux droits et s’adonnent à des activités qui leur étaient jusqu’alors refusées – dont la conduite automobile. Certaines doivent, à la mort de leur mari, reprendre les affaires de celui-ci, comme ce fut le cas de Louise Sarazin, en 1888. Elle parvint à endosser sans effort les fonctions de son époux, représentant de Daimler en France. Grâce au moteur préalablement développé par son mari, l’automobile moderne voit le jour la même année. Sophie Opel se retrouve également à la tête de l’un des principaux constructeurs automobiles de l’époque, succédant à son mari décédé. Elle restera à la direction de l’entreprise jusqu’à sa mort, en 1913.

Une touche d’esthétique féminine

Notons tout de même l’importance de la contribution féminine apportée par nos ancêtres à la fabrication d’automobiles. C’est, en effet, une femme, qui a su la première déceler le potentiel esthétique du revêtement des voitures.

À cette époque, l’automobile est vendue sans carrosserie. Les acquéreurs se retrouvaient donc avec un ensemble châssis-moteur, qu’il convenait ensuite d’habiller en passant par les services d’un carrossier. Dans les années 1920, Sonia Delaunay-Terk, une artiste-peintre d’origine ukrainienne, crée des revêtements en tissus simultanés, accordés aux robes qu’elle porte.

Dans les années 1990, Elisabeth Bougis développe, quant à elle, le modèle Twingo de Renault, de A à Z. Initialement l’une des seules à assumer un poste à responsabilité, elle en coordonne l’ensemble de l’élaboration, de la conception au marketing. Une femme de 35 ans, l’Irlandaise Rose Mary Farenden, est également à l’initiative de la conception de la Ford Focus, élue meilleure voiture de l’année en 1999.

Des exploits, dans toutes les catégories !

Certaines enregistrent des records de vitesse reconnus au niveau mondial, telles Dorothy Levitt (1906) et Kay Petre (1935). D’autres préfèrent s’atteler au premier tour du monde réalisé par une femme. Même le premier excès de vitesse revient à une conductrice ! La duchesse d’Uzès est ainsi la première personne à recevoir une contravention.

Et avez-vous déjà entendu parler de l’expédition réalisée par quatre femmes, au volant de deux Renaut 4L, reliant l’Alaska à la Terre de Feu, en 1965 ? Également connue sous le nom d’”expédition Michèle Ray”, l’histoire fut relayée par de nombreux médias, et figure parmi les événements automobiles les plus marquants de l’Histoire.

Ces quelques exemples vous ont mis l’eau à la bouche ? Alors découvrez sans plus attendre le détail de cette infographie innovante, qui donne un aperçu des principales contributions féminines dans le secteur de l’automobile. Apprenez-en davantage, et devenez incollable sur le sujet.

À déguster et partager sans modération !

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons