Booking.com
Accueil / Tendance / La montre, le prestige au masculin
Montre

La montre, le prestige au masculin

Lorsqu’un homme se pique de trouver un bijou personnel, il fait face à la pauvreté de l’offre dans le domaine. Hormis les bagues et les chaînes, et si l’on excepte la boucle d’oreille, le choix n’est pas aussi large qu’il pourrait l’être pour une femme. À l’heure où le féminisme gagne fort heureusement du terrain et où l’égalité des sexes marche bannière au vent, peut-être est-ce le moment de rétablir cette injustice flagrante.

La montre, bijou masculin par excellence

Traditionnellement, la montre est l’apanage de la gent masculine. Elle est tout à la fois signe extérieur de prospérité et de luxe, et demeure d’une utilité confondante en tout temps et en tous lieux. C’est un bijou qu’on peut arborer fièrement, qui permet à son propriétaire d’affirmer sa position de maître du temps plutôt que celle d’esclave de la durée.

Valorisée tout au long de l’histoire, la montre a éternellement été synonyme de progrès et de maîtrise technique, au point de devenir un objet d’art à part entière. La porter revient à s’inscrire dans une tradition de l’innovation, avec, toujours en ligne de mire, la finesse et l’exquis à portée de main. Avec ses rouages délicats, la montre incarne ce que l’artisanat et le talent peuvent créer de plus fascinant et de plus symbolique.

Montres de marque, comment choisir ?

S’offrir une montre de luxe représente un investissement non négligeable, car l’exceptionnel est la règle. Il suffit de contempler une montre Herbelin pour s’en convaincre. L’addition monte vite, surtout si l’on cible les grands noms tels que Rolex, Cartier, Omega et autres légendes de l’industrie horlogère. Cela ne devrait cependant pas constituer un frein à l’achat, puisque c’est un objet capable de durer aussi longtemps que son porteur en prendra soin, voire se transmettre.

Entre le luxe et le prestige, il y a un monde de nuances à explorer et de montres susceptibles de plaire. Le luxe commence aux alentours de 3000 €, seuil à partir duquel la finesse du design et des mécanismes prend son envol, et vise les sommets des modèles mythiques comme l’Omega Speedmaster, dite « Moonwatch ». Pour ceux qui hésiteraient à débourser de telles sommes pour une première montre, il existe un marché de l’occasion prolifique auquel s’adresser. Si vous désirez néanmoins vous offrir un bijou qui vous appartient autant qu’il vous définit, alors le choix du neuf s’impose. Vers quelle montre vous tournerez-vous ?

Ne partez pas sans lire

Salons sur l’horlogerie : idéal pour découvrir de belles nouveautés

Que ce soit à Paris, Bâle, Genève ou encore à Hong Kong, les salons dédiés …