Booking.com
Accueil / Tendance / Ole Lynggaard Copenhagen: le joaillier fournisseur de la Cour royale du Danemark !
joaillier OLE Midnight Tiara
joaillier OLE Midnight Tiara

Ole Lynggaard Copenhagen: le joaillier fournisseur de la Cour royale du Danemark !

La joaillerie danoise, assez peu connue du public français, est à nouveau présente à Baselworld 2014 grâce au joaillier  Ole Lynggaard.

Un joaillier venu du Nord

Ce joaillier talentueux avec plus de 4 décennies de savoir-faire à son actif, qui nous présente ses créations exquises inspirées par la nature scandinave et le monde animal, est présent en France depuis 2012 seulement. Mais la marque devrait bientôt ouvrir son premier point de vente à Paris. C’est pourtant bien la France qui a donné le goût de la joaillerie à Ole Lynggaard, le fondateur de cette entreprise familiale. En effet, le danois a fait ses armes place Vendôme dans les années 1950, avant de fonder sa propre enseigne au Danemark en 1963. Ole Lynggaard, qui s’est formé en Allemagne, aux Etats-Unis et au Japon, est un orfèvre et un créateur qui vise l’excellence en permanence. Ses créations classiques et pourtant originales sont ancrées dans le présent grâce à leur élégance et leur beauté. On découvre ainsi des bijoux contemporains et intemporels à la fois.

Boucles d’oreilles, collection Snake, Aigue-marines et diamants
Boucles d’oreilles, collection Snake, Aigue-marines et diamants

Dans sa quête de la perfection ultime, il sélectionne rigoureusement les pierres, leurs couleurs ainsi que les métaux précieux qui les ornent, puis teste différentes combinaisons au gré de sa sensibilité et compétences artistiques. Ses créations sont donc le fruit d’un processus rigoureux qui peut parfois durer jusqu’à plusieurs années. Sa fille, Charlotte Lynggaard, qui a rejoint la société en 1992, est la créatrice des pièces de la nouvelle collection. Elle imprime son style très féminin pour des bijoux modernes et faciles à porter. Les pièces peuvent se combiner entre elles au gré du goût et des caprices des clientes. Chaque femme peut ainsi créer sa collection de bijoux personnelle. Son fils, Søren Lynggaard, est directeur général depuis 2003 et d’autres membres de la famille ont aussi rejoint le groupe. C’est donc une affaire de famille très bien menée et gérée. A noter qu’en 2008, Ole Lynggaard Copenhagen a été nommé fournisseur de la Cour royale du Danemark! On me signale à ce sujet avec une certaine fierté, que lors d’une récente apparition à l’occasion du 75ème anniversaire du Prince Henrik, la Princesse Mary Donaldson a porté le diadème crée par Charlotte. Ce diadème, pièce d’une grande beauté et qui pourrait parfaitement se fondre dans la nature, a été baptisé “Tiara Midnight” et est composé de fines feuilles gravées minutieusement à la main. Les matériaux qui les composent varient entre l’argent, l’argent oxydé, l’or rose 18 carats ainsi que des boules en pierres de lunes et en pavés de diamants. Une pure merveille!

Boucles d’oreilles Gipsy
Boucles d’oreilles Gipsy

 

Un style très original

Ce diadème est l’exemple même des bijoux qui sont crées et fabriqués directement dans les ateliers de la société au nord de Copenhague. On me précise d’ailleurs que leur fabrication est assurée par une équipe de plus de 40 orfèvres, qui travaillent de manière artisanale avec les méthodes traditionnelles de la haute joaillerie tout en y apportant les techniques modernes, telles que le design 3D par ordinateur. L’atelier d’Ole Lynggaard est d’ailleurs l’un des plus grands ateliers de haute joaillerie d’Europe du Nord.

La muse danoise, Helena Christensen
La muse danoise, Helena Christensen

Par dessus tout, ce sont la passion et le savoir-faire qui animent cette remarquable entreprise et qui guident les orfèvres pour donner vie aux dessins des créateurs. Leur philosophie: que toutes les femmes se sentent belles et spéciales en portant ces créations scandinaves.

Crédits photographiques: Ole Lynggaard Copenhagen

Ne partez pas sans lire

Salons sur l’horlogerie : idéal pour découvrir de belles nouveautés

Que ce soit à Paris, Bâle, Genève ou encore à Hong Kong, les salons dédiés …