Booking.com
Accueil / Tendance / Rolex, le Mythe de l’Horlogerie
Rolex-Collection_Submariner

Rolex, le Mythe de l’Horlogerie

Durant le XXème siècle, la « Rolexissime » marque d’horlogerie voit le jour, un coup de génie luxueux, depuis 100 ans Rolex reste une marque emblématique créatrice de modèles phares, intemporels, signés et personnalisés. Ce petit coeur  mécanique aux engrenages mythiques a conquis le monde, des fonds marins aux airs.

Les montres ROLEX sont d’une qualité et d’une précision qui n’est plus à prouver.

Rolex est le fruit de son créateur, Hans Wilsdorf, né en 1881 dans une petite ville de Bavière. Le fondateur de la marque prend ses bagages sous le bras et à  l’age de 19 ans, quitte sa ville natale pour travailler avec un exportateur de montres, puis avec un importateur réputé à Londres. Un chemin tracé, comme prédestiné au commerce horloger. Hans Wildorf décide alors de fonder sa propre entreprise, après plusieurs associations passées, Rolex is born ! Un nom simple, court, prononçable dans différentes langues, empreint de puissance exquise.

A l’époque, une montre au poignet est symbole de gadget, inutile, sans réelle nécessité. L’idée de Hans Wilsdorf est justement, de contrer cette idée et de faire des montres, des must-have obligatoires, indétrônables, de futurs accessoires de mode. Profitant de la guerre, Wilsdorf transfère alors ses exportations mondiales à Bienne et fonde la société « Montre rolex S.A », s’assurant d’être l’unique directeur et propriétaire. Bienne devient le lieu de fabrication des mouvements de ses montres, tandis que Genève est celui du contrôle et des ventes. Un empire futur, qui de frontière en frontière s’étendait déjà, au plus grand bonheur du fondateur.

rolex-2Idées et concepts originaux envahissent alors l’imaginaire du créateur, le brevet du mythique boitier à couronne est déposé en 1926, puis souhaitant améliorer nettement l’étanchéité de ses montres, il met en place des procédés techniques imparables qui font leurs preuves une fois au poignet de la sténotypiste Mercedes Gleitze, c’est avec la OYSTER (huitre) qu’elle traversera la manche à la nage en 15h15 minutes. L’entreprise ne s’arrête pas là, comme guidée, elle crée un nouveau coup d’éclat en présentant un remontoir automatique à rotor tournant en permanence  baptisé la Rolex Perpetual.  Nait ensuite la DATEJUST, premier chronomètre-bracelet étanche à remontoir automatique et guichet dateur. Ainsi que la SUBMARINER, en 1953, première montre de plongée étanche jusqu’à 100 m. Autant de technique que de magie dans l’aire ROLEX, autant de subtilité que d’amour pour un métier, celui d’horloger, mais aussi celui de créateur ! Un génie qui le 6 Juillet 1960, laisse ses montres derrière lui, Hans Wilsdorf décède à l’age de 79 ans. Un règne mondial sous le signe de la couronne, empreint de luxe, d’audace et de classe, une entreprise florissante, aux chiffres d’affaires exorbitants, restant la plus grosse consommatrice d’or de toute la Suisse.

[quote]Des montres semblables à des bijoux identitaires dans lesquelles chacun peut se retrouver, s’accorder, comme si ces joyaux de la couronne pouvaient trouver poignets auxquels exister de façon pérenne[/quote].

Les personnalités de l’époque étaient outrageusement fanatiques des montres ROLEX, comme indissociables : Paul Newman avec sa Cosmograph daytona 6239 cadran exotique,  Steve Mc Queen portant la fameuse ROLEX Submariner 5512, Che guevara portant sa montre ROLEX Gmt Master laquée Serpico Y Laino, ou encore Sean Connery portant sa montre ROLEX Submariner Big Crown 6538.

Elles symbolisent le rêve, le luxe, l’achat par excellence. En plus de leur prestige, les montres Rolex qui sortent de la manufacture, subissent une série de contrôles draconiens assurant une qualité à toute épreuve. La marque fabrique près de 750.000 montres par an, laissant rêveur plus d’un, en attendant, un jour d’avoir une Rolex au poignet. Désir ancré dans les moeurs, alimenté par la communication véhiculée quotidiennement autour de la marque.

rolex

Crédit photos : Rolex

Ne partez pas sans lire

Salons sur l’horlogerie : idéal pour découvrir de belles nouveautés

Que ce soit à Paris, Bâle, Genève ou encore à Hong Kong, les salons dédiés …